Utilizamos cookies propias y de terceros para mejorar nuestros servicios. Si continúa navegando, consideramos que acepta su uso. Puede obtener más información en nuestra política de cookies.

restauración

ficha técnica

FILOSOFIA MODERNA Y CONTEMPORÁNEA
ANTIQUITE CRITIQUE ET MODERNITE
ANTIQUITE CRITIQUE ET MODERNITE. ESSAI SUR LE ROLE DE LA PENSEE CRITIQUE A OCCIDENT
2016
180
978-2-251-44573-1
FRANÇAIS

sinopsis

Un nouveau mode de rapport au monde est né en Grèce ancienne : l'attitude critique, laquelle a marqué durablement l’histoire occidentale pour ensuite s’imposer de plus en plus à l’échelle mondiale. Dès ce moment beaucoup s’est joué, car l’indépendance de la pensée, le rapport questionnant au monde, le pur intérêt pour le connaître, la tradition de la discussion critique et du franc-parler individuel — c’est-à-dire la tradition du rapport critique à la tradition — allaient non seulement pénétrer à l’intérieur même des doctrines juive, chrétienne et musulmane pour en infléchir le cours, mais gagner à l’époque moderne puis contemporaine leur espace propre dans la Cité. Inventeurs de la démocratie et de la philosophie, les Grecs ont donné naissance à cet ethos-critique dont le mode d’être, le pli culturel si l’on veut, n’allait plus nous quitter.
En dépit des détours et de tous les méandres, les Lumières du XVIIIe, de même qu’auparavant la Renaissance, se comprennent donc comme les fruits lointains des Lumières antiques. Dit autrement, il n’y a rien d’absolument inédit dans la critique générale des croyances et l’athéisme moderne lui-même, dans la recherche d’un fondement anthropologique à la Cité et à ses lois, dans la découverte de la relativité des connaissances mais aussi des valeurs d’une culture à l’autre, dans l’exercice de la libre pensée, dans le questionnement radical porté sur la nature du lien politique et les meilleurs moyens d’assurer le bien-vivre-ensemble mais quelque chose comme le prolongement et l’élargissement dans l’espace moderne, de ce dont l’Athènes démocratique a fourni le premier germe et la première impulsion. À relire les Grecs, génération après génération, tous à des degrés divers, Romains, Juifs, Chrétiens, Musulmans, etc., s’inoculèrent et se transmirent les uns les autres ce germe critique qui, selon les différents sols et les différentes périodes historiques, épousa des formes variées.


*Todos nuestros productos incluyen el IVA, ampliar información


comentarios de los usuarios/usuarias